Aléas climatiques et résilience

Selon une note d’Agreste, le service statistique du ministère de l’Agriculture, le déficit moyen de précipitations sur l’Hexagone en juillet atteint 81 %. L’indice d’humidité des sols est également dans le rouge dans la grande majorité des zones. Face à cette situation alarmante, Julien Denormandie a apporté plusieurs réponses. Il a entre autres autorisé 62 départements à utiliser des jachères, exprimé sa volonté de maximiser le versement de l’acompte de l’aide de la PAC et d’aider à une meilleure gestion de l’eau.

Si cette situation critique appelle certes à une réponse politique immédiate, elle incite également à s’interroger sur la résilience et la durabilité de notre modèle agricole. Comment protéger nos cultures des chocs climatiques ? Comment s’adapter à un calendrier climatique de plus en plus imprévisible ?

Chez eloi, nous avons décidé de construire des écosystèmes plus résilients et plus économes en eau. Sur une grappe de fermes eloi, la diversité des projets agricoles met en place une économie circulaire entre les activités. Rotations de culture, création de marres, utilisation des déchets des uns comme intrants des autres, plantation d’arbres et de haies… Autant d’actions permettant une meilleure résilience face aux aléas climatiques.

Et vous ? Comment anticipez-vous les prochains aléas climatiques ?

Newsletter