fbpx

Mieux comprendre Eloi

Le principe

Quelles sont les différentes modalités d’installation avec eloi ?

Eloi propose 3 différentes modalités d’installation :

  • Sur une grappe de fermes créée à partir d’une ferme en transmission : à l’occasion d’une transmission complète, eloi crée plusieurs fermes complémentaires là où il y en avait une seule. Vous êtes proche voisin d’autres porteurs de projets qui s’installent
  • Sur une grappe de fermes créée sur une ferme en transmission partielle : eloi aide un agriculteur à accueillir un ou plusieurs nouveaux porteurs de projet sur sa ferme. Vous êtes alors proche voisin d’un agriculteur déjà installé, qui vous a vendu une partie de sa ferme (et éventuellement d’autres nouveaux porteurs de projet installés)
  • Sur une ferme en transmission classique : eloi sélectionne et propose aussi des fermes déjà adaptées à un projet en bio ou agro-écologie, au bon prix et transmissibles rapidement

Qu’est-ce qu’une grappe de fermes eloi ?

C’est le regroupement de plusieurs fermes complémentaires sur un même site : maraîchage, grandes cultures, élevage, arboriculture, agroforesterie…
Les porteurs de projets sont chez eux sur leur ferme et proches voisins d’autres agriculteurs.
Les possibilités sont multiples sans être imposées : mutualisation des coûts d’acquisition des bâtiments agricoles, partage d’un point de vente, synergies agronomiques ou encore entraide et partage des astreintes.
Découvrez ici les fermes !

En m’installant sur une grappe, suis-je propriétaire de ma ferme ?

En vous installant avec eloi, vous devenez propriétaire des bâtiments associés à votre activité et du foncier sous bâti. Les terres peuvent être à vendre ou à louer, selon le contexte de transmission du cédant. Vous êtes libre de faire appel à un portage foncier complémentaire si vous le souhaitez.

Pour savoir si vous préférez acheter ou louer, vous pouvez consulter notre fiche pratique : “Comment choisir entre louer et acheter ?”

Suis-je indépendant des autres acteurs de la grappe ?

Oui. Chaque porteur de projet est indépendant de ses voisins et propriétaire chez lui. Il partage seulement des parties communes limitées. Par comparaison, c’est la même situation que d’être propriétaire d’un appartement au sein d’un immeuble.
Vous êtes totalement libres et autonomes, néanmoins, nous sommes convaincus que tout le monde gagnera à organiser des synergies progressivement sur la grappe, c’est pourquoi nous organisons une facilitation de départ pour apprendre à vous connaître.

Comment sont élaborés les prix des ateliers ?

Les prix des ateliers agricoles sont définis en fonction de la capacité économique prévisionnelle de reprise de chaque atelier installé, et des travaux d’aménagement nécessaires au changement d’activité agricole, le cas échéant.
Par exemple, pour un atelier en petit élevage sur 30 Ha doté d’un ancien bâtiment bovins lait, eloi va évaluer : l’EBE moyen cible d’une activité d’élevage caprin ou ovin sur 30 Ha, ainsi que les coûts de réhabilitation des bâtiments agricoles proposés. Ces éléments permettent de déterminer la capacité d’investissement du porteur de projet pour la reprise des bâtiments existants. C’est le prix qui sera fixé.

C’est sur la base de ces évaluations des capacités de reprise de chaque atelier que eloi va faire une proposition de reprise aux cédants, qui correspondra de fait à des installations viables pour les repreneurs. Voir la fiche pratique “combien vaut ma ferme” pour en savoir plus.

Si une ou plusieurs maisons sont à transmettre, elles sont évaluées selon la valeur patrimoniale immobilière du secteur, avec une décote usuelle de 30% si la maison est à moins de 100 m des bâtiments d’exploitation.

Les terres agricoles, si elles sont à vendre, sont évaluées selon la qualité des terres et le coût de la terre dans le secteur concerné. Il est toujours possible de faire appel à un portage foncier pour les porteurs de projet qui ne souhaitent pas acheter le foncier.

Quel est le périmètre géographique d’action d’eloi ?

Eloi est actuellement principalement présent sur le grand ouest de la France (voir ici les annonces de fermes). Néanmoins, l’ambition d’eloi est d’intervenir sur la France entière dès 2022.

Est-ce qu’eloi est associé dans ma ferme ?

Non. Avec eloi, vous êtes propriétaire totalement indépendant de votre ferme dès que vous vous y installez : eloi n’est pas associé et n’intervient dans aucun aspect agricole.

L’intervention d’eloi concerne la création de fermes agroécologiques adaptées sur la base de fermes plus grandes et l’accompagnement des porteurs de projet sur tout le processus d’acquisition.

Le modèle économique

Quel est le modèle économique d’eloi ?

En tant que “société à mission”, eloi est une structure privée qui a inscrit dans ses statuts sa volonté d’impact écologique et sociétal.
Nous œuvrons pour le bien commun, mais sommes dépendants de la facturation de nos services pour assurer notre activité. Nos frais d’intervention sont payés par les cédants, à qui nous offrons de nouvelles solutions de transmission qualitatives et pleines de sens. Voir la page : “Transmettre sa ferme avec eloi”.
Ces frais permettent de couvrir le temps passé par les équipes, ainsi que l’ensemble des intervenants extérieurs nécessaires pour monter la grappe : cabinets d’expertise, géomètre-experts, juristes, etc. Le prix qui est présenté aux porteurs de projets est bien « tout frais inclus ».

D’où viennent les financements d’eloi pour l’achat des fermes ?

Eloi a la confiance d’investisseurs à impact, qui ont choisi de mettre leurs fonds au service de la transition agro-écologique, du soutien au monde agricole et de l’installation d’une nouvelle génération d’agriculteurs.
Ces investisseurs peuvent être des personnes physiques, regroupées ou non dans des structures d’investissement familiales, ou des structures institutionnelles publiques ou parapubliques.
Tous nos investisseurs sont français, et nos fermes ne sont en aucun cas financées par des structures qui pourraient induire des conflits d’intérêt dans nos activités (comme par exemple la grande distribution ou l’industrie agro-alimentaire).

Les porteurs de projets payent-ils les frais eloi ou les intérêts des investisseurs ?

Non ! Le prix des ateliers est défini par eloi, pour être adapté à la capacité économique des ateliers installés. Eloi propose aux cédants un prix “net vendeur” qui prend en compte ce juste prix pour l’acquéreur, déduction faite des frais d’intervention et d’éventuel portage.

 

Comment devient-on financeur d’eloi quand on a de l’argent à investir ? et quels avantages proposez-vous ?

Afin d’obtenir davantage d’informations sur les modalités d’investissement, vous pouvez nous contacter ici.

 

Combien êtes-vous dans l’équipe ?

Eloi est une jeune entreprise qui fédère une dizaine de personnes autour de ses deux co-fondateurs Maxime et François. A mesure que nous grandissons, nous faisons grandir l’équipe pour pouvoir mener plus de projets en parallèle et apporter nos solutions le plus largement possible. Si vous souhaitez nous rejoindre, n’hésitez pas à vous rendre ici et nous envoyer votre candidature !

Eloi et les autres acteurs du monde agricole

Quel est l’accueil de la « profession agricole » vis-à-vis d’eloi ?

Eloi travaille de manière étroite avec l’ensemble des acteurs de première ligne sur la transmission des fermes et l’installation des nouveaux agriculteurs : communautés de communes, départements, régions, syndicats agricoles, chambres d’agriculture, groupements d’agriculture biologique, SAFER, banques, cabinets de gestion, etc.

L’innovation apportée par eloi est très majoritairement reçue avec enthousiasme par ces acteurs. Nous partageons avec l’ensemble de ces acteurs un constat commun du besoin d’agir et la volonté d’apporter des solutions aux agriculteurs, en transmission comme en installation.

Y a-t-il une coopération entre Terre de Liens et eloi ?

Nous sommes convaincus que l’action de Terres de Liens est très vertueuse. Il n’y a pas de partenariat établi entre nos structures à ce stade, mais nous avons eu plusieurs échanges.

Eloi n’assure pas de portage sur la durée du foncier agricole, comme peut le faire Terre de Liens. C’est pourquoi les candidats eloi qui ne souhaitent pas acquérir leur foncier peuvent candidater auprès de Terre de Liens pour le faire porter. Le fait que la ferme soit passée par eloi n’est à priori ni un avantage ni un désavantage pour que le projet soit accepté, la décision revient à Terre de Liens selon leurs critères établis.

Je cherche à m’installer avec Eloi

Ma recherche de ferme

Pourquoi laisser mes coordonnées à eloi ?

En laissant mes coordonnées pour partager mon projet avec eloi, je bénéficie de :

  • Un échange téléphonique à propos de mon projet avec un coordinateur eloi
  • Des alertes et des visites sur les fermes qui me correspondent 
  • Des possibilités de rencontres avec des porteurs de projets complémentaires

Venez discuter de votre projet avec eloi ici

Qu’est-ce que la plateforme eloi ?

Une fois que vous avez échangé avec un coordinateur eloi à propos de votre projet d’installation, vous obtenez des accès à la plateforme eloi. Cette dernière permet :

  • d’obtenir des détails supplémentaires sur nos fermes : plan géoportail, détails techniques, adresse exacte.
  • de pouvoir prendre rendez-vous pour visiter les fermes eloi

Est-il obligatoire d’avoir un diplôme agricole pour s’installer avec eloi ?

Oui. Car il est nécessaire d’avoir une formation agricole et des expériences pratiques diverses pour que les banques financent votre projet.

Il vous faudra également obtenir votre autorisation d’exploiter, qui nécessite d’avoir la capacité agricole. Elle peut s’obtenir soit par la détention d’un diplôme agricole ou équivalent, soit par une expérience professionnelle au sein d’une exploitation agricole, de 5 ans durant les 15 dernières années, sur au moins 32 ha (article R331-2 du code rural et de la pêche maritime ). 

Pour plus d’informations, consultez notre fiche pratique “Tout comprendre sur la capacité agricole”

Quel type de ferme je peux trouver avec eloi ?

Eloi propose des fermes bien calibrées pour des projets d’élevage (bovin, ovin, caprin…) de 20 à 50 ha, des projets de maraîchage et/ou d’arboriculture de 2 à 10 ha, et des projets de grandes cultures sur 15 à 50 ha, avec la possibilité d’y installer des laboratoires de transformation et des points de vente. Nous restons cependant ouverts à toute proposition d’ateliers, en fonction de la disposition des bâtiments et de la qualité des terres.
Les fermes proposées sont déjà, ou ont le potentiel, pour être conduits en bio ou en agro-écologie (parcellaire accessible, prairies, débouchés circuits courts, etc.). Des maisons d’habitation peuvent être disponibles sur site. 

Pour voir les annonces de fermes disponibles, cliquez ici !

Nous avons dans notre voisinage une ferme qui va être à reprendre, pouvez-vous intervenir pour y installer une grappe ?

Tout à fait, parlons-en pour en savoir plus ! Il est prévu de développer rapidement des grappes de fermes sur toute la France. Vous pouvez directement nous communiquer les spécificités de cette ferme en remplissant ce formulaire.

J’ai visité une ferme qui peut m’intéresser mais trop grande pour moi, est-ce que je peux faire appel à eloi pour y monter une grappe et trouver d’autres porteurs de projet ?

Oui c’est tout à fait possible ! Plusieurs porteurs de projet nous ont contactés pour les aider à monter un projet de grappe sur une ferme qui leur convient, mais trop grande pour eux. Nous serons très heureux de pouvoir vous aider sur un tel projet. Vous pouvez nous contacter en laissant vos coordonnées ici

La constitution d’une grappe : une ferme aux multiples ateliers

Quel est le temps de constitution d’une grappe ?

Une fois qu’eloi et le cédant d’une ferme se sont mis d’accord, eloi recherche des porteurs de projets pour s’installer sur la ferme sur une durée allant de 3 à 9 mois. Dès que les différents ateliers de la ferme ont trouvé preneurs, eloi déclenche la transmission effective de la ferme.

Faites-vous une sélection des porteurs de projet ? Si oui, sur quels critères ?

Nos seuls critères de sélection sont que votre projet soit en agro-écologie, et compatible avec la ferme et les projets voisins identifiés sur la grappe.

Si ces critères sont remplis, nous pourrons nous engager avec un porteur de projet sur un atelier, à partir du moment où nous recevons de sa part un préaccord bancaire. Pour deux projets éligibles, eloi choisira le premier projet nous fournissant ce préaccord.

Ce préaccord bancaire nécessite :

  • D’avoir une formation agricole (capacité agricole) et des expériences pratiques diverses BPREA ou un niveau agricole supérieur, qui permettent de mener à bien ce projet. 
  • D’avoir au moins entamé un parcours d’installation à la chambre d’agriculture (parcours 3P). Pour plus d’informations, consultez la fiche pratique “Le parcours à l’installation s’installer sereinement en agriculture”.
  • De vouloir devenir propriétaire d’une ferme et généralement de disposer d’un apport financier modéré.
  • De vouloir s’installer dans un horizon de temps compatible avec la date de lancement de la grappe et donc de la vente.

Est-il possible d’arriver avec un projet en collectif déjà créé ? (une grappe déjà formée)

Oui, cela est possible. Néanmoins, eloi part de la ferme pour constituer le collectif et non l’inverse. Il sera donc peut-être nécessaire d’adapter le projet collectif aux réalités de la ferme : sa surface, son potentiel agronomique et en circuit court sur les ateliers envisagés par le collectif.

Plusieurs cas sont envisageables, avec un collectif qui peut s’organiser pour l’installation sur l’un des ateliers proposés sur une grappe eloi, ou sur plusieurs ateliers de la grappe.

Parlez-nous de votre projet collectif en laissant vos coordonnées ici

Proposez-vous un accompagnement sur l’élaboration des business plan par atelier et/ou grappe ?

​​L’élaboration du business plan est une étape indispensable de votre installation.

Cependant, eloi s’est fixé une ligne rouge dans toutes ses actions : ne pas intervenir sur des sujets déjà couverts par d’autres acteurs du monde agricole. Ainsi, sur l’élaboration des business plan, un certain nombre d’acteurs sont pertinents : les chambres d’agriculture en premier lieu, qui proposent via les parcours à l’installation un accompagnement pour l’élaboration des business plan. Les GAB (Groupement d’Agriculture Biologique), les centres de gestion (cabinets comptables) et les banques peuvent aussi avoir un regard complémentaire qui vous aidera à progresser dans cette élaboration.

Leur expertise est très complète et connaissent généralement très bien les spécificités des territoires sur lesquels vous souhaitez vous installer mais également les modèles économiques des différents ateliers et sont donc en capacité de pouvoir vous aider très fortement sur ce sujet.

Pour pouvoir vous installer, eloi vous demandera donc d’avoir établi ce business plan et rencontré l’ensemble des acteurs précités.

Enfin, il est important de retenir que chaque atelier dispose bien de son business plan puisque chacun est indépendant. Les projets seront bien étudiés séparément les uns des autres et notamment dans le cadre de l’obtention des financements. Les synergies qui pourront être créées au sein de la grappe sont vues comme “la cerise sur le gâteau” qui permettront de rendre votre activité encore plus solide, mais nous devons nous assurer de l’autonomie potentielle de chacun, notamment dans le cas où ces synergies ne seraient plus possibles dans le futur, quelle qu’en soit la raison : il vaut malheureusement toujours mieux prévoir le pire.

En résumé, on s’assurera surtout de vous mettre en relation avec les bonnes personnes pour vous donner toutes les clés de réussite.

Pouvez-vous préciser l’accompagnement / la facilitation qui sera proposée aux collectifs se montant en grappe ?

Même si les synergies ne sont pas obligatoires, une grappe fonctionnera d’autant mieux si les agriculteurs se connaissent bien et savent travailler ensemble. C’est pourquoi eloi a à cœur de faciliter la création d’une synergie, pour leur permettre de mieux se connaître et d’apprendre à collaborer.

En pratique, nous mettons en place un accompagnement dès les premières rencontres des porteurs de projets : un facilitateur externe à eloi leur donnera les clés pour apprendre à se connaître, communiquer les uns avec les autres, exprimer chacun leur projet et leur vision et définir la vision commune qui guidera le fonctionnement de la grappe.

Cela nous permet de sensibiliser l’ensemble des agriculteurs à l’importance d’avoir mis en place une gouvernance (au moins pour la partie en copropriété), une charte listant notamment les autorisés et les interdits, de les former à la communication non violente et à l’écoute active tout en gardant à l’esprit qu’ils ne sont pas dans un collectif ultra intégré mais sur une modalité de voisinage bienveillant où ils peuvent mettre un certain nombre de choses en commun.

Des projets non agricoles peuvent-ils être inclus : tourisme, artisanat… ?

Ils peuvent avoir leur place à certaines conditions. Eloi met en place un dispositif contractuel permettant de maintenir la vocation agricole des terres. Ainsi, il n’est pas possible d’uniquement proposer une activité de tourisme. Néanmoins, un atelier dont la vocation principale est agricole peut tout à fait proposer un accueil à la ferme. Par ailleurs, il est possible dans une certaine mesure au sein d’une exploitation agricole – dont l’activité principale est agricole – d’avoir une partie de son chiffre d’affaires qui est généré par cet accueil à la ferme. Dans ces conditions, les maisons ou tables d’hôtes sont les bienvenues !

Peut-on construire sur son terrain agricole ?

Normalement, construire sur les terrains agricoles n’est pas possible. Cependant, des exceptions existent. Eloi vous les présente en détail dans cette fiche pratique.

Est-il possible de proposer un projet qui ne serait pas entrepreneurial mais associatif comme peut l’être un jardin de cocagne par exemple ?

Oui, il est tout à fait possible de proposer un projet associatif et non entrepreneurial du moment que l’objectif de l’activité est principalement agricole. Eloi et ses porteurs de projets sont engagés à conserver la destination agricole des fermes. L’activité principale ne peut donc être autre mais peut avoir une forme associative.

Avez-vous des réseaux/filières de transformation pour éventuellement aider les porteurs de projet ?

Il y a tellement de spécificités sur chacun des projets que nous rencontrons, que nous préférons laisser les porteurs de projet faire leur étude territoriale et vérifier la faisabilité de leur projet, accompagnés par les Organismes Professionnels Agricoles.

Dans les grappes, est-ce qu’il y a plusieurs habitations ?

En fait, cela dépend de la grappe et du site actuel. Eloi privilégie le rachat de fermes où plusieurs habitations sont présentes ou avec un potentiel de réhabilitation.

Certaines grappes possèdent naturellement deux ou trois maisons, sur d’autres il n’y en a qu’une mais avec la possibilité de réhabiliter un autre bâtiment. Certaines grappes peuvent même être composées de nombreux logements ce qui sera favorable à l’installation de chambres d’hôtes ou de gîtes.

Si votre projet est en élevage, il sera possible à plus ou moins court terme, de construire une maison sur votre exploitation. Voir l’article : “Peut-on construire sur son terrain agricole”.

Il est à noter sur c’est aux porteurs de projets de se rapprocher de la mairie pour obtenir tous les certificats d’urbanisme nécessaires pour leur projet.

Les grappes sont-elles des GFA (Groupement Foncier Agricole) ?

Les grappes montées par eloi visent à permettre à des agriculteurs de s’installer en tant que propriétaires de leur ferme, voisins à même de créer des synergies avec les autres agriculteurs de la grappe. Au moment de votre acquisition, il n’y a donc pas de GFA constitué qui gère une propriété collective des terres, les terres peuvent d’ailleurs être partiellement ou totalement en location. Toutefois, les agriculteurs installés sur la grappe peuvent s’ils le souhaitent apporter leurs terres à un GFA ou poursuivre avec une propriété des terres individuelle associée à une gestion commune de l’assolement et/ou des conventions de partage de parcelle.

Eloi laisse les agriculteurs libres de s’organiser comme ils le souhaitent sur ces sujets et de choisir le statut juridique qui convient le mieux à leur activité et au niveau d’intégration au sein de la grappe qu’ils souhaitent construire. Il sera souvent gagnant pour tous de réfléchir à un assolement commun et de mutualiser une partie du matériel ou certains bâtiments.

S’il n’y pas forcément de GFA constitué pour la création de chaque grappe, comment est gérée la propriété ou l’usage des bâtiments et infrastructures communs (hangar, point de vente, forage, etc.) ?

Eloi constitue une ASL (Association Syndicale Libre), dont les parts sont détenues par chacun des agriculteurs installés sur la grappe. Cette ASL permet de gérer de manière très souple les éléments en copropriété et regroupe l’ensemble des bâtiments et infrastructures dont l’usage est partagé : voies d’accès, étangs, point de vente éventuel, hangars éventuels, etc.

L’achat de la ferme

Comment financer mon acquisition ?

Pour votre acquisition vous devez passer par un financement bancaire classique. Eloi pourra vous mettre en relation avec les acteurs principaux de votre région.

En complément, vous pouvez également mobiliser une structure pour le portage de votre foncier si vous le souhaitez.

Peut-on négocier les prix proposés par eloi ?

Non ! Les prix ne sont pas négociables et eloi n’a pas de marge de manœuvre.

Pour être plus précis, le prix proposé à un candidat pour l’achat d’une ferme eloi a trois grandes composantes : les frais internes qui correspondent au temps passé par nos équipes sur le projet et les frais de portage, les frais externes dus à l’intervention de divers experts sur le projet (expert agronome, géomètre, notaire…) et bien sûr, le coût d’acquisition de la ferme. Ainsi, lorsque vous vous installez sur une ferme et que vous rachetez la ferme à eloi, nous l’avons déjà acquise et des experts sont déjà intervenus dans le processus de création de la grappe. Nous ne pouvons donc plus modifier le prix qui vous est proposé.

En revanche, nous vous assurons que nous avons déjà négocié tous ces prix en amont avec les différents interlocuteurs pour vous permettre de vous installer au meilleur prix !

Comment être sûr que le projet d’acquisition porté par eloi pour une ferme va être retenu par la SAFER ?

Certaines acquisitions eloi passent par la SAFER, notamment lorsque le cédant est ouvert à cette possibilité, et que les outils proposés par la SAFER apportent une plus-value dans le contexte du projet. Un dossier qui passe par la SAFER peut notamment bénéficier des autorisations d’exploiter automatiquement pour les porteurs de projet retenus.

Dans le cas d’une acquisition via la SAFER, son comité est souverain pour sélectionner le candidat retenu pour acheter l’exploitation mise en vente, il ne peut donc pas y avoir de garantie de succès à 100%.

Eloi travaille néanmoins à construire, avec le cédant et les porteurs de projet, un projet de reprise solide, qui dans les faits, a toutes les chances d’être retenu.

Dans le cas où un projet ne serait pas retenu, aucun frais ne sera demandé aux porteurs de projet.

Une articulation de la proposition d’eloi avec le dispositif de portage foncier Région/SAFER est-elle prévue ? Si oui, comment se formalise-t-elle ?

Eloi n’a pas vocation à porter le foncier comme pourraient le proposer les régions ou la SAFER. 

Cependant nous sommes tout à fait ouverts à travailler avec des candidats qui souhaitent s’installer sur une grappe et profiter en parallèle d’un portage foncier. Dans ce cas, c’est au candidat de se rapprocher des structures permettant le portage foncier. Nous pouvons vous mettre en contact avec ce type de structure si besoin. 

Des échanges de terres pour l’assolement sont-ils possibles ?

Oui, si les autres porteurs de projet sont d’accord !

L’idée de départ est que chacun soit propriétaire ou locataire de ses propres terres mais qu’ensuite le modèle s’adapte aux spécificités et besoins des différentes configurations des grappes.

Certains systèmes agricoles pourraient avoir intérêt à mettre en place des échanges de parcelles. Cela sera en pratique possible car la question d’avoir un assolement commun ou d’échanger des parcelles, est en réalité indépendante de la propriété des terres.

Je veux transmettre ma ferme avec Eloi

Les critères d’éligibilité d’une ferme

Quels sont les critères pour transmettre sa ferme avec eloi ?

Rendez-vous sur la page  “Transmettre sa ferme avec eloi” pour plus de précisions.

Quelle est la taille des exploitations éligibles au dispositif eloi ?

Eloi contribue à l’installation de porteurs de projet en agroécologie, qui cherchent, selon leur activité, des fermes aux surfaces allant de quelques hectares à plusieurs dizaines d’hectares.

Selon la modalité de transmission : transmission complète avec ou sans diversification, ou transmission partielle d’une ferme, eloi peut adresser une grande diversité de fermes et de contextes.

Ma ferme à transmettre est trop petite pour y installer une grappe eloi, mais bien calibrée pour un projet en agroécologie. Puis-je quand même m’adresser à eloi ?

Bien sûr ! La mission d’eloi est de vouloir promouvoir un modèle d’agriculture agroécologique, de conserver la vocation agricole des terres et d’aider de jeunes agriculteurs à s’installer. Si vous cherchez à transmettre avec ces objectifs, vous avez tout intérêt à vous adresser à nous, qu’on y installe un ou plusieurs projets. 

Une des forces d’eloi est de posséder un grand nombre de porteurs de projets inscrits sur la plateforme, en recherche active de ferme, avec un suivi régulier. Nous pourrions rapidement vous mettre en relation avec ceux ayant des critères de recherche correspondant à votre ferme.

Cliquez ici pour vous adresser à eloi.

La vente de ma ferme

Qu’inclut la vente ?

Eloi se positionne sur les terres, les bâtiments agricoles, matériels liés aux bâtiments et les maisons.

Si votre ferme est un élevage et que l’étude prévoit que cet élevage peut être repris à la cible, avec parfois une modification de sa dimension, le cheptel sera alors repris par la nouvel éleveur.

Nous avons à cœur que l’élevage soit repris au sein de la grappe, la recherche de porteurs de projet ira donc dans ce sens. La vente s’effectuera directement avec le porteur de projet au même moment que vous vente globale. Vous êtes donc assurés du périmètre complet de votre vente au moment de votre transmission.

Comment connaître mon prix de vente net vendeur à eloi ?

Après une première visite de votre ferme et rencontre, une phase de travail de quelques semaines démarre, au cours de laquelle nous allons définir les possibles ateliers qui pourraient s’installer sur votre ferme.

En fonction de la projection économique sur ces ateliers, nous pouvons définir une valeur de reprise globale ou partielle de la ferme et définir un prix net vendeur qui aura pris en compte l’ensemble de frais de dossier forfaitaires. Si ce prix et la démarche vous conviennent, nous pouvons entrer concrètement dans le projet (délai de 6 à 18 mois pour une vente).

Qu’advient-il du matériel ?

Le matériel n’est pas inclus dans le prix de vente mais peut être directement racheté en tout ou partie par le ou les porteurs de projet. A cet effet, une CUMA peut être créée afin de permettre le partage de ce matériel au sein de la grappe.

Est ce que je peux vendre les bâtiments et louer les terres ?

Oui cela est possible. 

Est-ce que je vais rencontrer les repreneurs ?

Oui, vous rencontrerez les candidats à l’installation lors des visites de la ferme. Votre avis sur les porteurs de projet sera écouté et pris en compte car il est précieux pour nous.

Combien de temps faut-il compter pour la transmission de ma ferme ?

En transmettant sa ferme avec eloi, il faut compter entre 6 et 18 mois entre la première visite et la vente. Eloi permet la transmission rapide de votre exploitation grâce à un processus simplifié et sans aléa.

Grâce à la disponibilité des fonds, eloi dispose d’une capacité à se positionner sans délai et à proposer un prix d’achat de l’exploitation.

Dans le cas d’un processus SAFER, que se passe-t-il si le dossier eloi n’est pas choisi en CTD ?

Sauf si vous y êtes opposé, la transmission pourra suivre un processus à travers la SAFER.

Dans ce cas, si le dossier d’acquisition d’eloi n’est pas choisi en CTD, c’est qu’un autre acteur s’est positionné sur la ferme tout en proposant le même prix d’achat. Une fois la promesse signée avec la SAFER, vous ne prenez donc pas de risque sur le prix de vente.

Le futur de ma ferme

Après la transmission, la ferme restera-t-elle une exploitation biologique ?

Oui vous avez la garantie que votre ferme biologique restera une ferme biologique. Les installations de grappes eloi sont encadrées par un cahier des charges SAFER ou un bail rural environnemental. Ce qui certifie l’usage agricole et agroécologique des terres.

 

Ma ferme va-t-elle être démantelée ?

Non ! Une installation de grappe sur votre ferme est équivalente à sa reprise par un GAEC qui déciderait de diversifier l’activité avec plusieurs associés.

Si un porteur de projet décidait de quitter la grappe, il pourrait alors mettre sa ferme en vente, mais elle resterait attachée à des parts de copropriété et à un cahier des charges SAFER ou un bail rural environnemental.

Eloi, c’est trois services qui facilitent votre installation :

Une ferme adaptée à
votre projet

Un accompagnement pour trouver votre ferme et vous y installer

Des complémentarités, sans tout partager

Des fermes qui pourraient vous intéresser

Vous pouvez consulter toutes les fermes disponibles actuellement en cliquant sur le bouton ci dessous. Si aucune ne vous convient, n’hésitez pas à nous partager votre projet, nous le prendrons en compte dans nos recherches !