Pardaillan (47) 51 ha
🐄 Elevage bovin
📐51 ha

597 300 €

Bâtiments agricoles, maison, foncier, étang, plantations fruitière et truffière, stock
Image_1_transmission__c.png
Image_2_transmission__c.png
Image_3_transmission__c.png
Image_4_transmission__c.png
Image_5_transmission__c.png
Image_6_transmission__c.png
Image_7_transmission__c.png
Image_8_transmission__c.png
Image_9_transmission__c.png
Image_10_transmission__c.png
PlayPause

Localisation : Pardaillan est une commune rurale, vallonée et verdoyante. Les activités économiques, associatives et familiales sont à conjuguer à l’échelle de l’intercommunalité, avec Duras à 10 km. Ce territoire est maillé de circuits de randonnées, résonne de l’empreinte de Marguerite Duras, cultive les papilles avec les nombreuses productions agricoles locales en vente directe…
L’enseignement maternel et primaire est réparti sur les 5 communes d’un regroupement pédagogique intercommunal (6 km autour de Pardaillan), le collège se trouve à 10 km et les lycées à 25 km. La commune est desservie en transports scolaires. Marmande, sous-préfecture, est à 25 km et Bordeaux à 100 km.

Activité envisagée : Reprise et développement de l’élevage bovin allaitant, des productions végétales, de la transformation et de la vente directe

Surface agricole utile (SAU) : • dont : 40 ha cultivables, quelques fruitiers, 1,4 ha de chênes truffiers non exploités, 2 ha de bois, haies, 2 sources, 1 étang d’irrigation (10 000 m3), 1 puits
• îlots relativement groupés, accessibles sans bétaillère, parcours différenciés : vallons, coteaux, plateau
• possibilité de foncier certifié bio, à discuter avec leurs propriétaires : 30 ha de prairies, 7 ha de terres

Bâtiments agricoles : • stabulation libre et stockage fourrage (1998), 540 m²
• vieille grange de stockage, huilerie, moulin, magasin, 600 m²
• bâtiment (1970) + auvent (1984) : stockage matériel, animaux, 250 m²
• tunnel à matériel (2014), 80 m²
• plateforme stabilisée, 300 m²
Bâtiments agricoles et assise foncière : 65 900 €

Stock : 8 000 €, détail sur demande

Foncier : 51 ha certifiés bio, en vente : 419 400 €

Habitation : Maison des années 1960-1970 :
• 100 m² : cuisine-salle de séjour, 4 chambres, sdb, wc, buanderie, cellier, chaufferie (chaudière bois bûche avec en appoint poêle à bois bûche), 1 grenier non isolé, garage, hangar, dépendances
Prix de la maison et son assise foncière : 104 000 €.

DPE : • performance énergétique (F) : 376 kWh/m²/an
• émissions de gaz à effet de serre (C) : 11 kg CO2/m²/an

Installation : dès que possible !

Prix total : 597 300 €

Honoraires à la charge du vendeur inclus. Mandat n°195.

Je souhaite plus d’informations sur cette ferme

YouTube player
Les points forts de cet atelier

• parcours différenciés pour les animaux : vallons, coteaux, plateau, bois…
• foncier accessible sans bétaillère
• plusieurs productions végétales en place à développer : arboriculture, plantation truffière, grandes cultures…
• outils de transformation pour huiles et farines
• bâtiments agricoles à adapter selon votre projet
• réseaux de vente variés et bien implantés : ferme, Amap, magasins, potentiel à développer !
• cédant ouvert à votre projet en proposant ses savoir-faire et en mettant en option cheptel et matériel

La ferme de Pardaillan aujourd’hui…

La ferme est labellisée agriculture biologique depuis 55 ans et a démarré la vente directe il y a 25 ans, elle a une âme d’avant-garde ! Sur 51 ha, la ferme élève des bovins (20 mères aujourd’hui) pour leur viande, vendue en caissette ; elle cultive 20 ha de céréales et oléagineux (blé, tournesol, cameline, colza) qu’elle transforme à la ferme (farine, huile). La vente de ses produits se fait à la ferme, en magasins et en Amap.
…et demain

L’idéal, à Pardaillan, est de reprendre les productions et transformations en place et les développer. En effet, le marché existe, le potentiel de vente directe est très important et reste à développer et les bâtiments sont adaptés à l’élevage bovin. La vieille grange serait à rénover pour accroitre l’activité de transformation et de vente directe.
Cette ferme et son potentiel peuvent accueillir le projet d’une reprise à 2 ! Le cédant prendra le temps de transmettre ses savoir-faire en matière d’agriculture biologique, de transformation et de vente directe.

Des fermes qui pourraient vous intéresser