Le vieillissement des agriculteurs, un enjeu planétaire

En France l’âge moyen des agriculteurs est de 52 ans, il est de 59 ans au Royaume-Unis, de 60 ans au Kenya, de 67 ans au Japon.

Comment en sommes-nous arrivés là ?

Mary Nyale, coordinatrice du programme “Farm Africa’s Growing Futures Project” explique qu’au Kenya le métier d’agriculteur est souvent vu comme une punition à l’école, une menace pour le mauvais élève. L’agriculture apparait dès lors comme un choix par défaut, dévalorisant.

Ce constat est autant aberrant qu’attristant. Il est grand temps de revaloriser le métier d’agriculteur, de lui redonner une place centrale dans notre système, et d’assurer un revenu viable à celui qui nous nourrit trois fois par jour. De plus en plus de jeunes issus de la génération des millennials sont à la recherche d’un métier ayant du sens, de l’impact. Alors pourquoi pas devenir agriculteur ?

C’est le chemin que prennent plus 10 000 jeunes en France chaque année. Maintenant, l’enjeu est de libérer les énergies et de rendre les choses possibles. Et chez eloi, c’est cette mission qui nous anime quotidiennement. Nous permettons à tous ces jeunes futurs agriculteurs de réaliser leur rêve et de concrétiser leur projet agricole en facilitant leur accès au foncier et en optimisant leur financement.

Newsletter