Les pollinisateurs, de fidèles travailleurs

Les Pollinisateurs, de fidèles travailleurs

Si les insectes ont une fâcheuse tendance à s’inviter à nos soirées d’été à la recherche de leur festin, tirons leur toutefois notre chapeau pour leur travail remarquable dans nos champs. Les insectes contribuent à la fécondation de plus de 2/3 des principales cultures mondiales. Et, leur service de pollinisation des cultures a été chiffré de 235 à 577 milliards de dollars, soit 5 à 8% de la valeur de la production agricole mondiale. Une étude américaine sur les plants de pastèque et de canneberges a même montré que le niveau de pollinisation des fleurs passe de 25% à 75% si le nombre d’espèces pollinisatrices est multiplié par 4.

Alors, inviter une ribambelle d’insectes dans ses champs, n’est désormais plus une lubie réservée aux passionnés mais un réel levier pour maximiser la productivité de ses cultures !

Les grappes eloi sont conçues et aménagées de manière à créer le meilleur habitat imaginable pour favoriser le développement d’une grande diversité d’insectes. Marres, haies, arbres, tous ces éléments contribuent à la création d’un écosystème équilibré, varié et durable. L’association de différentes cultures sur un même site (grandes cultures, maraichage, arboriculture…) attire un grand nombre d’espèces pollinisatrices au sein de la ferme. Le tout permet, non seulement aux grappes d’être un espace écologique, mais aussi d’améliorer leur résultat économique.

Newsletter