Prendre soin de nos sols : la nouvelle danse de la pluie ?

“Il y a une corrélation entre la teneur en matière organique des sols et la pluviométrie. L’évapotranspiration de la végétation peut engendrer jusqu’à 50% des pluies tombant sur un continent. Des sols riches en matière organique sont capables de faire pousser une végétation dense, qui favorise des pluies abondantes, qui favoriseront à leur tour la végétation. Une augmentation de 1% du taux de matière organique d’un sol permet d’augmenter sa capacité de stockage en eau de 190 mètres cubes par hectare environ. A chaque pluie, le sol retiendra davantage d’eau. Le programme satellitaire de la NASA “Soil Moisture Active Passive” a permis de constater que, trois jours après une pluie, la couche de sol supérieure conserve environ un septième de l’eau reçue. Plus le sol est riche en matière organique, plus la quantité d’eau stockée augmente, ce qui favorise l’évapotranspiration des plantes et donc les pluies à venir.” Vivre avec la Terre – Charles et Perrine Hervé-Gruyer

Alors, ne considérons pas les sols comme un simple support de culture. Il est grand temps de les nourrir, de les soigner, de les chérir puis de les remercier.

Newsletter