Quel avenir pour l’élevage européen ?

Végétalisation de l’alimentation, contestations de l’élevage intensif, critiques des pollutions engendrées, émergence de la viande synthétique et des protéines alternatives… L’élevage peut-il être maintenu en Europe ou est-il voué à être « délégué » à d’autres pays extérieurs à l’espace communautaire ? Quelles seraient les conséquences d’un tel effacement sur les paysages, l’équilibre des écosystèmes, les émissions de CO2 et la consommation alimentaire ? Telles sont quelques-unes des questions que cette séquence, animée par Valérie Péan, directrice de la Mission Agrobiosciences-INRAE, a instruites. Avec :

Jérémie Prouteau, cofondateur de Digital FoodLab, expert en FoodTech;
Anne-Cécile Suzanne, cheffe d’exploitation en polyculture-élevage dans l’Orne, mais aussi consultante en stratégie et opérations pour le secteur public à Paris-La Défense;
Jean-Louis Peyraud, Directeur Scientifique Adjoint Agriculture à INRAE;
Nathalie Rolland, présidente de l’association de l’agriculture cellulaire, ProVeg International.

Et les réactions de Frédéric Denhez, écrivain, journaliste, chroniqueur France Inter et Magazine de la Santé France 5 ; et de Pascal Lerousseau, éleveur, président de la Chambre d’agriculture de la Creuse.

 

“Les trois plus beaux métiers du monde sont aviateur, écrivain et paysan”

“Les trois plus beaux métiers du monde sont aviateur, écrivain et paysan.” Saint-Exupéry

“Mon caddie a fait cinq fois le tour du monde !”

Les articles qui remplissent le caddie d’une ménagère européenne ont parcouru plus de 200 000 km en moyenne. Solution de circuits courts.

La conversion à l’agriculture biologique, une solution pour stocker du carbone

La conversion à l’agriculture biologique permet d’améliorer la capacité du sol à stocker du carbone. Séquestration de carbone dans le sol

89 rue de l’Eglise
75015 Paris

Contactez-nous

Devenir grappeur

Rejoindre eloi

Recevoir notre newsletter

Mentions légales

Newsletter