Un cheptel additionnel, l’équivalent de 70 moutons par hectare

Un cheptel additionnel, l’équivalent de 70 moutons par hectare. Mais de quel cheptel peut-on bien parler ?

Il s’agit d’un cheptel un peu particulier que cherchent à développer les agriculteurs : les vers de terre ! Pour mieux les comprendre, il est nécessaire d’avoir en tête qu’ils se répartissent en 3 grandes catégories : les épigés qui vivent en surface sur 5-10 premiers centimètres (on les retrouve dans les Lombricomposteur), les anéciques qui travaillent à la verticale et brassent la terre en profondeur, les endogés qui travaillent en profondeur. Tous participent activement à l’augmentation de la qualité et de la richesse du sol.

Pour prendre soin de ce ‘cheptel additionnel’, les préserver et augmenter leur quantité, il convient de leur apporter de la nourriture diverse et variée : couvert, résidus de cultures, fumier, lisier… Et de perturber le moins possible leur lieu d’exercice en évitant au maximum le travail des terres.

Pour en savoir plus sur eux, c’est par ici !

Et vous, comment vous occupez-vous de ce cheptel additionnel ?

Un confinement aux saveurs d’automne

Le confinement offre une nouvelle occasion de redécouvrir les légumes de saison et de soutenir nos producteurs locaux.

Des investissements trop lourds

En quelques années les montants des actifs et la taille des structures ont explosé, comment aider ces jeunes agriculteurs à se financer ?

Un cheptel additionnel, l’équivalent de 70 moutons par hectare

Un cheptel additionnel équivalent à 70 moutons par hectare. Mais de quel cheptel peut-on bien parler ?

89 rue de l’Eglise
75015 Paris

Contactez-nous

Devenir grappeur

Rejoindre eloi

Recevoir notre newsletter

Mentions légales

Newsletter